Non-Voyageurs

1917, une gare dans laquelle ne circule aucun train : cinq personnages s’y entrecroisent et ne peuvent en partir définitivement :

Markus, le clochard : on ne sait pas pourquoi il est arrivé là, mais s’y sent chez lui.

Bernd, le barman : il a connu la guerre et désormais sa terrasse est son unique lieu de vie

l’Agent ferroviaire, rigoureux et ordonné : il a lui aussi connu les tranchées. La gare est maintenant son seul univers.

Reinhardt, un officier blessé lors d’une explosion dans le train qui l’a amené. Il découvre les lieux, les autres personnages, questionne et veut partir à tout prix.

Et Georgia, une voyageuse. Elle erre dans la gare en attendant son bel amour qui lui aussi s’appelle Reinhardt. Elle part parfois mais revient toujours ; c’est finalement une non-voyageuse perdue dans sa réalité.

Des bribes de l’histoire de chacun se laissent entrevoir au fur et à mesure des rencontres ; des moments de bonheur ainsi que des cassures.

Au loin la guerre bat son plein et l’offensive finale est proche.

La dernière scène est une reprise du début de la pièce et marque l’infinitude. Les personnages sont voués à rester dans cette gare.

"Attachez vos ceintures, cette nuit va y avoir de la turbulence"